On nous change notre…. référé-liberté » (obs. sous CE ord., 22 mars 2020, n°439674).

7 commentaires

  1. Professeur, votre point de vue se comprend et on y adhère. Mais ne peut-on pas dire que les prémices de cette évolution se constate aussi au niveau du juge constitutionnel ?

Pour citer cet article :

RDLF 2020 chron. n°12 (www.revuedlf.com)

Laisser un commentaire